Histoire et armoiries de Papineauville

Logo Municipalité de Papineauville

Notre logo municipal

La municipalité de Papineauville, un endroit paisible bordé par la Baie de la  Pentecôte qui se distingue par son côté chaleureux et éclectique. Son logo témoigne de cette richesse à tous les niveaux.

En commençant par sa couleur, on y voit transparaître les 4 saisons de ce coin de pays où chaque saison a ses propres particularités caractérisant les conditions climatiques types de cette province québécoise.

Tout d'abord, nous avons le turquoise qui représente les couleurs du ciel en une belle journée d'été. Ensuite, il y a le bourgogne qui met en scène les beaux paysages d'automne que les gens de cette région ont la chance de contempler. Après vient la saison froide qui est exhibée par le bleu marin qui se justifie par les grands froids qui se font sentir dans la saison hivernale. Finalement, il y a le vert qui symbolise la fin du temps froid et l'éclosion des bougeons. Et le cycle recommence...

On remarque aussi un dégradé dans les couleurs qui rappelle que chaque saison est en constante évolution et qu'une métamorphose climatique se fait sentir tout au long de l'année. Les 4 couleurs reflètent aussi la fertilité culturelle que la municipalité de Papineauville nous confie.

Explorons maintenant l'anatomie du logo. L'importance de rester fidèle aux sources est un élément clé pour cette image de marque. Voici ce qu'évoque les 4 éléments qui, combinés ensemble, symbolisent la forme de l'armoirie de la municipalité.

L'extension du "V" va aussi dans cet ordre d'idées en donnant de la direction à toute cette émergence, tout en étant une base solide à cette grande diversité. À travers les 4 formes, on décèle un  parcours, un cours d'eau; il s'agit de la Baie de la  Pentecôte qui borde Papineauville. On perçoit aussi une certaine évolution et une croissance par la disposition des 4 composantes. La municipalité est par le fait même, en pleine croissance économique, culturelle et démographique, ce que témoigne le logo, tout simplement par sa forme vivante et organique. À un niveau plus approfondi, nous pouvons lire la lettre "P" de Papineauville, dissimulée entre les lignes créées par les 4 composantes.

Pour clore la description de cette image de marque, la police de caractère utilisée évoque, par sa délicatesse, un look très moderne et tendance tout en gardant une touche champêtre véhiculée par l'empattement des caractères.

La nouvelle image de marque de Papineauville est pleine de vie et offre une vision de développement en restant connectée aux sources. Un témoignage de la splendeur et de la  coquetterie de notre municipalité.

Notre histoire

À l’origine, Papineauville faisait partie de la seigneurie de la Petite Nation. Selon les termes de l’époque, cette seigneurie fut cédée “par la compagnie des Indes Occidentales le 16 mai 1674 à Messire François de Laval, évêque de Pétrée, nommé par le Roi, et premier évêque de Québec, de cinq lieues de terre de front, sur cinq lieues de profondeur... pour jouir par le dit seigneur Évêque et ses ayants causes en toute propriété Seigneurie et Justice de la dite terre, des lacs et rivières, mines et minières qui se trouvent dans la dite concession, comme aussi de toute la largeur du dit Fleuve et de toutes les battures, Iles et Islets vis-à-vis icelle concession.”

En 1689, Monseigneur de Laval cédera la seigneurie au Séminaire de Québec, qui la revendra à Joseph Papineau entre 1801 et 1803. Ce dernier en sera le propriétaire jusqu’en 1817, alors qu’il vendra la seigneurie à son fils Louis Joseph. On dit que Louis Antoine Couillard fut le premier “colon” à s’installer dans la seigneurie vers 1805. Mais la colonisation ne commencera sérieusement qu’en 1808, lorsque Joseph Papineau nommera son fils, Denis Benjamin, pour administrer le domaine. Ce dernier, en plus d'être l'âme dirigeante de la Seigneurie sera agent seigneurial, maître de poste, grand voyer, juge de paix, député, ministre, Premier ministre et conseiller exécutif.  Il laissera son nom au village de Papineauville et sa femme Angélique-Louise Cornud, à la paroisse Sainte-Angélique.

Henri Bourassa, fils de Napoléon Bourassa et d’Azélie Papineau, petit-fils de Louis-Joseph Papineau, fut le premier maire de la municipalité quand celle-ci s’est détachée de Sainte-Angélique (nommée en l’honneur de Louise-Angélique, femme de Denis-Benjamin Papineau) en 1896. Les pères Montfortains établirent un juniorat en 1908, l’édifice transformé abrite aujourd’hui l’école secondaire Louis-Joseph-Papineau. Longtemps les colons vinrent, près du pont actuel, faire moudre leurs grains au moulin banal aujourd’hui disparu.

En 2000, le village de Papineauville et la paroisse de Sainte-Angélique se sont regroupés, après 94 ans de séparation.

Nos armoiries

 

Armoiries

Devise : Ego Sum Testus – Je Suis Son Témoin

Qui rappelle à tous ceux qui verront les armoiries de Papineauville que la municipalité porte fièrement le nom de la famille la plus illustre de notre histoire, la famille Papineau.

Description et symbolisme des armoiries.

Cheval Ailé : Symbole de l’éloquence représentant Louis-Joseph Papineau, fils du Canada français, homme à la parole de feu, héritier de l’illustre famille Papineau, propriétaire de la Seigneurie de la Petite-Nation.

Coquilles d’Or sur fond rouge : En souvenir du premier Seigneur, Monseigneur de Laval, Évêque de Québec, et du Séminaire de Québec, lesquels ont possédé à Papineauville une étendue de cinq lieues de face par cinq lieues de profondeur, dernière Seigneurie concédée par la Compagnies des Indes Occidentales.

Fleurs de Lys : Représentant les fleurs de lys d’Or sur champ bleu que la Compagnie des Indes Occidentales portait dans ses armes.

Dernières actualités

Agrandissement de l'école primaire St-Pie-X

18 nov. 2019

Papineauville, le 8 novembre 2019 — Une rencontre entre le ministre de la Famille et ministre responsable de la région de l’Outaouais, Mathieu Lacombe, le maire de Papineauville, Christian Beauchamp et la directrice générale, Martine Joanisse, lance le début de la mobilisation de la municipalité pour obtenir le financement de l’agrandissement de l’école primaire St-Pie-X. L’école primaire St-Pie-X est déjà au maximum de sa capacité et doit même emprunter un local à la mairie, faute d’espace, pour certains services aux élèves tels que l’orthophonie et la psychologie. Cette année, c’est 8 enfants de la municipalité qui ont été relocalisés dans des écoles avoisinantes. « Nous savons que l’école de proximité est un vecteur de réussite scolaire et permet de développer un sentiment d’appartenance à la communauté. Nous tenons à offrir l’assurance à nos familles, présentes et futures, que leurs enfants fréquenteront l’école St-Pie-X. » - Christian Beauchamp, maire de Papineauville Positionnée comme le pôle de services et d’emplois de la MRC de Papineau et avec des projets d’infrastructures d’envergure en sports et loisirs et un parc immobilier résidentiel en pleine croissance, dont le projet résidentiel Plateau urbain de 300 portes, Papineauville attire de jeunes familles et connait une croissance rapide de sa population. Le président de la Commission scolaire au Cœur-des-Vallées, Éric Antoine, et le directeur de l’organisation scolaire, Sébastien Bujold, étaient présents lors de la rencontre pour appuyer la municipalité dans sa démarche et présenter les plans du projet d’agrandissement qui prévoit des salles de classe supplémentaires, de même que l’ajout d’une cafétéria et d’une bibliothèque. Dans les prochaines semaines, des activités de mobilisation auront lieu avec la communauté de Papineauville pour démontrer l’importance de l’agrandissement de l’école pour le développement social, économique et durable de la municipalité. — 30 — Valérie Patoine Gestionnaire de projets SADC Papineau-collines vpatoine@sadcpapineau.ca 819-986-1747 poste 207 Lire la suite

Consulter le calendrier icon calendrier