Service des travaux publics

Le service des travaux publics est sans contredit l'un des plus importants services municipaux en matière de budget et de ressources humaines. Nous comptons sur une dizaine d’employés qui veillent à ce que l’eau potable soit acheminée en qualité et en quantité et que les égouts soient fonctionnels, que les rues soient propres et bien entretenues, les fleurs plantées, arrosées et bien préservées, le gazon coupé, les parcs, terrains de jeux et espaces verts soient attrayants, les bâtiments municipaux accueillants et sécuritaires.

C’est au Service des travaux publics qu’incombe la surveillance du déneigement en saison hivernale, de l’éclairage public, etc.

La constance du service et de son personnel pour maintenir  le niveau de qualité des services en toutes saisons a une incidence sur la qualité de vie des résidents mais influe également sur les visiteurs qui séjournent ou sillonnent notre municipalité. Le souci du bien-être de la population exige une organisation minutieuse et une grande polyvalence tant de la part du personnel en présence que des sous-traitants, puisqu’à chaque jour le service est appelé à résoudre nombre de difficultés et de problèmes spécifiques.

 

 

 

Les résidences desservies par les réseaux d'aqueduc et d’égouts municipaux le sont par le biais de conduites de branchement. La vanne d'entrée d'eau appelée aussi « boîte de service », « bonhomme à eau » ou « arrêt de distribution » est enfouie dans le sol, généralement en façade du bâtiment à la limite de la propriété entre l'emprise de la municipalité et de la propriété privée. Une pastille de métal d’environ 10 cm de diamètre située au niveau du sol en permet la localisation et la manipulation.

Important

Les propriétaires sont responsables de la portion privée des conduites de branchement situées sur leur propriété. Il est aussi de la responsabilité du propriétaire du bâtiment de s'assurer que la vanne d’entrée d’eau soit bien visible et dégagée afin de permettre sa manipulation. Seul l'employé de la municipalité est autorisé à manipuler la vanne d’entrée d’eau. Si vous planifiez des travaux de plomberie, de terrassement ou de pavage, communiquez avec le service des travaux publics pour procéder à la localisation du « bonhomme à eau ». La municipalité peut aussi ajuster la hauteur de votre boîte de service si elle est inadéquate, sans aucun frais.

Vous pouvez joindre le service des Travaux publics par téléphone au 819-427-5511 poste 2512 ou par courriel travauxpublics@papineauville.ca

Pour les urgences reliées aux services municipaux (réseaux d'aqueduc & d'égouts) ou aux routes, rues, chemins, composez le
819-773-0539. Ce service est offert 24h/24h, 7 jours sur 7.

Pourquoi un avis d’ébullition est-il diffusé?

Les avis d'ébullition visent à protéger la santé de la population. En effet, boire une eau contaminée par des microorganismes d’origine fécale peut causer des problèmes de santé, le plus souvent sous la forme de nausées, vomissements, diarrhées ou malaises abdominaux.

En général, l’avis d’ébullition est diffusé par le responsable d’un réseau lorsqu’il y a détection de bactéries indicatrices d’une contamination fécale dans l’eau potable, notamment Escherichia coli (E. coli). Cette mesure est obligatoire en vertu du Règlement sur la qualité de l’eau potable. Tous les responsables de réseaux de distribution alimentant plus de 20 personnes et dont la clientèle est résidentielle, institutionnelle ou touristique sont tenus de faire réaliser chaque mois des analyses permettant de vérifier que les coliformes fécaux ou E. coli sont absents de l’eau distribuée.

Un avis d’ébullition peut aussi être diffusé à titre préventif par le responsable d’un réseau de distribution, par exemple s’il y a un risque de contamination de l’eau potable à la suite d’une filtration ou d’une désinfection inadéquate à la station de production d’eau potable, ou en raison de travaux de réparation sur des conduites d’aqueduc.

Quel est l’intérêt de faire bouillir l’eau du robinet?

Lorsque l’eau est portée à ébullition pendant une période d’au moins une minute, tous les microorganismes pouvant affecter la santé sont détruits. Cela inclut, par exemple, les bactéries Escherichia coli, Legionella pneumophila, Salmonella spp., Shigella sp., ainsi que des protozoaires comme Cryptosporidium parvum et Giardia lamblia, et même les virus comme celui de l’hépatite A. Faire bouillir l’eau pendant au moins une minute demeure le moyen le plus simple de désinfecter efficacement l’eau.

À l’opposé, il est important de noter que les microorganismes pathogènes survivent généralement au froid. La congélation d’une eau contaminée ne permet donc pas de la rendre potable.

Quelles sont les étapes suite à l'émission de l'avis d'ébullition?

La firme externe doit procéder à des prélèvements. Par la suite, ils sont envoyés au laboratoire de Gatineau pour l'analyse. Si tout est conforme, la municipalité recevra dans un délai de 24 à 48 heures, les résultats. À ce moment, nous pouvons lever l'avis d'ébullition préventif.

Le service des travaux publics est également responsable de l'émission du permis d'arrosage. Il est permis d’arroser une nouvelle pelouse, une nouvelle plantation d’arbres ou d’arbustes et un nouvel aménagement paysager pour une période de 20 jours consécutifs suivant le début des travaux d’ensemencement, de plantation ou d’installation de gazon en plaques. Une autorisation préalable  doit  être obtenue auprès de la  municipalité.

 

Formulaire de demande de permis d'arrosage

 

Horaire d'arrosage:

  • Toutes les résidences situées à l’ouest de la rue Henri-Bourassa pourront arroser les mercredi, vendredi et dimanche de 19h00 à 21h00.
  • Toutes les résidences situées à l’est de la rue Henri-Bourassa pourront arroser les mardi, jeudi et samedi de 19h00 à 21h00.
  • L’arrosage par des aspergeurs amovibles ou par des tuyaux poreux des pelouses, haies, arbres, arbustes ou autres végétaux est permis uniquement de 20 h et 23 h les jours où cela est autorisé.
  • L’arrosage par système automatique est autorisé uniquement entre 3h et 6h les jours où cela est autorisé.

***Il est strictement interdit en tout temps d’utiliser l’eau potable pour nettoyer les entrées d’automobiles et les trottoirs. ***

Vous pouvez également consulter le règlement 2014-016

Le Règlement sur le prélèvement des eaux et de leur protection (RPEP) adopté par le ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) est entré en vigueur le 14 août 2014. L'un des principaux objectifs visés par le RPEP est celui de renforcer la protection des sources destinées à l'alimentation en eau potable. 

 

Dans cette perspective, le RPEP stipule à son article 68 que la municipalité doit transmettre au ministre, à tous les 5 ans, un rapport   signé par un professionnel portant sur l'analyse   de la vulnérabilité de sa source d'eau potable. Les analyses de la vulnérabilité des sources d'eau potable ont pour but de mettre en lumière les faiblesses, les problèmes et les menaces qui touchent leurs sources d'alimentation en eau potable. Ces informations pourront ensuite mener à l'élaboration de priorités d'intervention afin d'améliorer ou d'assurer la protection de ces sources.

 

La municipalité de Papineauville a soumis son rapport au ministre, voici l'information que la municipalité se doit de rendre public, il s'agit de la description des installations d'eau potable de la municipalisé et de sa localisation.

 

Description des installations